Maman

Ta voix ne me répondra plus au téléphone
Tes prières ne raisonneront plus dans ma tête
Ton parfum n’enivrera plus mes sens
Et je ne me noierai plus dans tes larmes
A chacune de nos rencontres…
Je ne t’enverrai plus les photos de mes enfants qui grandissent
Ni le café italien que tu préfères
Mon été se terminera sans nos longues promenades le long du lac Léman
Ton coq ne chantera plus
Et la tortue te cherchera longtemps dans les recoins de la maison !
Je ne masserai plus tes pieds fatigués
Et tu ne me noueras plus ton foulard sur le front
Avec des tranches de citron pour soulager mes maux de têtes
Maman
J’ai planté un arbre à côté de ta tombe
Que j’ai arrosé de larmes…
Tu es partie rejoindre mon tendre père
Et pour moi ce soir…
La vie a un étrange goût amer!

Ghani
29 août 2010

اترك تعليقا